Chroniques : The Freelance Lifestyle – Episode 10

emilie photographe instagram branding
Emilie, Photographe spécialisée en Image de marque
17 Mar, 2021

o

Episode 10 – Mes premières fois !    

Dixième épisode des chroniques “The Freelance Lifestyle”, où je vous raconte mon quotidien de Photographe et Coach Instagram : ce qu’il se passe dans ma vie pro, mon ressenti au fil des mois. 

Ces derniers temps, lorsque j’écris ces chroniques, j’ai une légère tendance à l’introspection. J’en profite généralement pour comparer ma situation actuelle à ma situation l’an passé à la même date et je dois dire que j’apprécie vraiment de prendre ce temps pour me féliciter du chemin parcouru. 

 On est d’accord, prendre le temps de se poser et de se féliciter pour tout ce que l’on a accompli, c’est quelque chose qu’on ne fait pas assez, n’est-ce pas ? 

 Lorsque j’ai planifié la date de parution de cette dixième chronique, en milieu de mois, comme toujours, je n’avais pas réalisé à quel point cette date est particulièrement emblématique et propice à la rétrospective. 

 Il y a un an jour pour jour aujourd’hui, nous étions confinés pour la première fois. 

 Un an que nous vivons avec cette pandémie qui a complètement bouleversé nos quotidiens et nous a forcé à la remise en question. 

 Un an pile poil donc que ma stratégie 2020 a complètement déraillé. 

 Et il s’en est passé des choses durant cette année ! À cause (ou grâce) à cette sortie de route, j’en ai profité pour remettre complètement en question mon activité et me repositionner complètement.

Depuis, ce n’est pas fini ! Je vous fais grâce des allers-retours dans mon cerveau parce que sinon, on y sera probablement encore dans quelques mois, mais sachez déjà que de nouveaux changements  (oui encore)  se préparent !

Je vous en parlerai très probablement dans ma prochaine Newsletter ou bien ici dans le prochain épisode. 

 En attendant, ce mois-ci,  j’ai expérimenté pas mal de nouvelles choses. Je vous raconte ! 

J’ai lancé ma première formation en ligne (en préventes)

 

Alors ça déjà c’était le gros (gros) morceau. Je vous en ai pas mal parlé lors de mes précédentes chroniques, ainsi qu’en Newsletter, mais au cas où vous auriez quand même raté l’info, petit rappel. 

 J’ai lancé le premier mars dernier les préventes de ma formation “Bien démarrer sur Instagram et y poser les bases de son business”. 

 Le principe de ce lancement était tout simple :  J’ai ouvert les portes de la formation durant une semaine pendant laquelle j’ai proposé d’acheter la formation en prévente (en gros la formation n’était pas accessible en intégralité, mais le premier module était déjà en ligne) à tarif très préférentiel du coup (ce qui représentait une réduction de + de 60% sur le tarif à laquelle la formation sera en vente dans quelques semaines). 

 La semaine de préventes, c’était du 1er au 7 mars, ma première semaine de lancement !

 On m’avait prévenu, un lancement c’est très très stressant et fatiguant ! Mieux vaut être bien préparé et ne pas prévoir d’autres choses à faire durant cette semaine. 

 Et bien je vous le confirme : c’est exténuant !  Bien plus que ce que j’aurais jamais pu imaginer. 

 D’autant que c’était mon premier lancement et, comme toutes les choses qu’on fait pour la première fois, je n’étais pas complètement au point. 

 Dans le désordre : 

  •  J’avais oublié de programmer une Masterclass dans le courant de la semaine pour promouvoir la formation (et j’ai essayé de sauver les meubles en organisant un Live de dernière minute sur Instagram, qui ne s’est pas révélé être un grand succès)
  • J’ai rajouté un envoi de mail non planifié en milieu de semaine pour répondre à des questions que je n’avais pas anticipé, 
  • J’avais misé 90% de ma stratégie de lancement sur Instagram et je me suis rendue compte deux jours après que ma cible (les grands débutants), n’était justement PAS sur Instagram…
  • J’avais planifié bien trop d’autres tâches qui n’avaient rien à voir avec le lancement et j’ai énormément galéré à me vider l’esprit pour pouvoir me concentrer dessus ! (Sans compter un petit shooting des familles qui s’est rajouté sans prévenir en fin de semaine)
  • Je me suis rendue compte en cours de route que ce n’était pas super super clair donc j’ai modifié quinze fois mes supports de comm à la dernière minute…

Bref, c’était le bazar ! 

Sans compter que j’ai fait plus de la moitié de mes ventes le dernier jour (dont les ¾ après 18h00), je vous laisse un peu imaginer la traversée du désert pendant ces sept jours. 

Je ne vous parle pas des dix milles questions que je me suis posé et les changements de stratégie que j’ai voulu amorcer en cours de route. 

En gros ma semaine ça a été : 

 “OMG pourquoi je me suis lancée là-dedans, personne ne va acheter ma formation”

“Yeah ma première vente ! Trop cool ça va cartonner”

“Heu… pourquoi j’en vends pas d’autres ? J’avais raison je vais me planter !”

“Cool, une nouvelle vente ! M’enfin ça fait toujours pas bien gros”

“Qu’est-ce que je fais si je ne rentre pas dans mes frais (rien que la plateforme de formation, c’est un budget) ? Je rembourse ?”

“Ouf c’est bon, je suis rentrée dans mes frais”

“Bon, j’ai pas perdu d’argent, mais ils sont où les bénéfices ?”

“Ha génial encore une vente, ça commence à rapporter”

“Bon dernier jour, pas de regrets, au moins j’aurais tout donné”

“Mais pourquoi truc n’a pas acheté ? Je suis sûre que ça aurait pu l’aider, est-ce que je n’ai pas été assez claire sur les bénéfices de ma formation ?”

“Oh chouette des ventes de dernières minutes”
“Bon ben heureusement ce soir c’est fini, mon coeur n’aurait pas tenu une journée de plus”

“Bon, ben j’ai pas tout à fait atteint mes objectifs mais pour un premier lancement c’est déjà pas si mal !”

 Vous l’avez compris, la semaine a été longue ! 

 Le bilan ? 

 Malgré les grosses galères et mon objectif de base qui n’est pas tout à fait atteint, je suis quand même très fière d’avoir mené ce lancement à son terme et surtout, d’avoir tout donné, malgré les doutes et les erreurs de parcours. 

 Maintenant, j’ai tellement plus de clarté sur les choses à faire et à ne pas faire que j’ai déjà commencé à bosser sur ma prochaine stratégie de lancement (quand la formation sera 100% terminée, dans quelques semaines). 

 J’ai hâte de finir de créer tous les contenus de la formation (même si ça en fait c’est vraiment la partie qui me plait le plus ^^) pour refaire un lancement, mais bien mieux préparé cette fois-ci ! 

En plus, j’ai déjà commencé à bosser sur une nouvelle formation (photo cette fois-ci), il me tarde de pouvoir vous en dire plus ! 

 PS : Comme vous l’avez compris, les portes de la formation sont à présent fermées, mais si vous souhaitez être tenu au courant du prochain lancement, c’est par ici

 

J’organise mon premier événement : une journée de sessions “Portrait Pro” dans un coworking

 

Parce qu’évidemment un stress en amène un autre, il a fallu que je me lance dans le chantier de promouvoir un deuxième truc, pile à la suite de cette longue semaine de lancement. 

 Encore une erreur de débutante (enfin sauf si vous adorez les lancements et vivre dans le stress de ne pas atteindre vos objectifs dans un laps de temps limité) ! 

 Là encore, je vous explique le concept : 

J’organise une journée de shooting “portrait pro” dans un coworking de la région bordelaise (The Place To à Eysines pour les curieux) et je propose toute la journée des mini créneaux de 30 minutes pour réaliser une séance photo à petit prix. 

 Une séance photo idéale donc pour mettre à jour sa photo de profil, LinkedIn, son site internet/blog ou simplement pour avoir quelques photos toutes fraîches en attendant le prochain gros shoot !

 À la base, j’ai eu l’idée de cet événement dans le courant du mois d’octobre. Sur le papier, tout mon entourage pro trouvait l’idée super ! Il ne restait plus qu’à l’organiser courant Novembre.

Puis bon, pas besoin de vous rappeler l’histoire… On s’est retrouvés confinés pour la deuxième fois et le projet est resté en stand-by. 

 J’ai bien pensé à l’organiser en janvier, mais après les fêtes, la menace d’un troisième confinement planait au-dessus de nos têtes et j’avais bien peur de devoir annuler en cours de route.

Puis finalement, les semaines passent et toujours pas d’annonce d’un reconfinement. C’est en discutant de ce projet avec Manon (dont je vous ai parlé dans cet article) et du nouveau coworking dans lequel elle va travailler régulièrement que l’idée a germé : et si j’organisais mon événement là-bas ? Rapidement, Manon me met en relation avec Laetitia, co-fondatrice du coworking. 

 En l’espace de quelques jours, je la rencontre, je visite le coworking (et tombe sous le charme) et l’événement est organisé !

Mais vous l’avez compris, c’est la première fois que j’organise un événement physique ! Je ne sais donc pas trop comment communiquer sur le sujet et remplir les créneaux de la journée (c’est que là aussi, il faut -entre autres- rentabiliser les frais de location de l’espace…).

Bref, je décide de commencer la promotion de mon événement le 8 mars pour ne pas le télescoper avec le lancement de ma formation. 

 je vous assure qu’après la semaine de lancement que j’avais passé, quand je me suis levée le lundi matin, la dernière chose dont j’avais envie c’était de revivre ce stress jusqu’au 25 mars (date de l’événement). 

 Heureusement ça n’a pas été le cas ! J’avais créé l’événement sur Facebook et LinkedIn dès le premier mars (pour quand même le mentionner discrétos dans ma Newsletter du jour) et j’en ai parlé à toutes mes connaissances déjà intéressées par l’événement en octobre. 

 Ensuite, j’ai partagé l’événement sur tous mes réseaux sociaux le lundi matin (le 8 mars donc). Et c’est tout.

 Finalement, le concept a rencontré plus de succès que je l’aurais espéré : depuis dimanche dernier, il est déjà quasi complet ! 

 Bon en vrai il reste un petit créneau à 8h30 que j’avais rajouté à la dernière minute (donc si jamais il y a des retardataires dans la salle, c’est encore possible de le réserver) mais il n’était pas prévu au programme à la base (je suis pas trop du matin) donc je ne le compte pas ! 

 Vous l’avez compris, ma journée portrait pro c’est jeudi de la semaine prochaine. Je ne peux pas encore vous raconter comment ça s’est passé ! (Même si je pense que ça va être intense d’enchainer les shoots de 9h à 18h !) mais je vous en parlerai dans un prochain article. Ou dans la newsletter, à voir ! 

 En tout cas j’ai bien trop hâte d’y être et j’envisage déjà d’organiser une prochaine session ! Probablement en extérieur, aux beaux-jours, pour répondre aux demandes d’ambiances plus “natures”.

 Du coup, si jamais vous avez raté le coche et vous souhaitez être tenu informé de la prochaine session ? C’est par ici ! 

Et sinon, je vous retrouve le mois prochain pour vous parler de mes nouveaux projets (ou dans 15 jours dans la Newsletter si vous êtes abonné !)

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coucou

Je suis Emilie Coudoin, curieuse de tout et super bavarde ! Je suis passionnée par la photo, les voyages,  Instagram et les sushis.

⇒ Découvrir mon parcours

© Emilie photographie le monde

Loading...