La check-list Instagram : rater sa communication en 8 étapes clés

Tadaaa, c’est la rentrée ! On est tous dans les starting blocks pour relancer notre activité à fond les ballons !

D’ailleurs, pour l’occasion, on a décidé de se jeter à corps perdu sur Instagram pour y booster notre business (parce qu’on avait lu un super article sur le sujet il y a quelques temps).

Mais bon franchement, on en a un peu marre de faire toujours comme tout le monde. Cette année, on prend le contrepied des bonnes pratiques, et on se met à faire n’importe quoi. 

Et parce que c’est vous, je vous délivre mes astuces (soigneusement sélectionnées) pour rater votre communication sur Instagram en 8 étapes.

Article à prendre au millième degré évidemment ! (Par contre, si vous faites tout le contraire, normalement ça marche pour de vrai.)

1) Se pointer sur Instagram juste pour partager son contenu

 

On est d’accord, nous on est sur Instagram pour fourguer notre came. Hors de question d’y perdre du temps à liker, commenter ou interagir avec les autres utilisateurs !

Alors, on ne suit personne et on ne s’intéresse à personne ! On ne prend bien sûr, surtout pas la peine d’aller découvrir de nouveaux comptes, de partager le contenu de qui que ce soit, et encore moins d’aller leur envoyer des messages. Manquerait plus qu’on y rencontre des personnes intéressantes…

Et surtout, si des jeunes téméraires se risquent à commenter nos publications, à répondre à nos stories, ou pire, à nous envoyer un message privé, on ne répond jamais. Jamais, jamais au grand jamais !

C’est qu’une réputation d’intouchable, ça se cultive !

 

2) Poster n’importe quoi, n’importe comment

D’ailleurs, on est maître de notre business ou pas ? On ne va pas laisser l’algorithme d’Insta ou notre communauté nous dire quand poster et comment, si ? Si on n’a plus envie d’aller sur Instagram pendant plusieurs semaines, bah on n’y va pas pendant plusieurs semaines.

 Et si, quand on daigne enfin y revenir, on décide de noyer nos abonnés sous une avalanche de publications et de stories, on en a tout à fait le droit aussi ! Non mais oh !

 Franchement, ces histoires de calendrier éditorial et de rythme de publication, c’est pour les obsédés du contrôle, les Community Managers (et les Coachs Instagram) qui essaient de nous vendre leur soupe. Nous, on sait bien que ce que notre audience aime, c’est les esprits libres, les rebelles, ceux qui font ce qu’ils veulent, uniquement quand ils le veulent !

 Et puis d’abord, si Instagram a intégré une fonctionnalité permettant d’activer les notifications de publication c’est pour une bonne raison, non ? Que ceux qui veulent suivre nos posts avec régularité aillent donc activer les notifications !

 

 

3) Choisir des hashtags au pif

 

Les hashtags c’est fun ! On les utilise pour tout et n’importe quoi !

Pour manifester notre état d’esprit du moment #jefaisquecequejeveux #mauriceestdanslaplace, ou pour décrire notre super photo avec des hashtags super populaires parce que c’est la super classe (#skyporn #foodlover #Ilovemylife).

 Là encore, les stratégies de hashtags c’est pour les nuls (#Iamarebel) ! D’ailleurs, même si notre cible est francophone, on n’utilise que des hashtags en anglais parce que  franchement, c’est encore plus la classe.

 Puis d’ailleurs des fois, parce que ça c’est vraiment la classe ultime, on n’utilise même pas du tout de hashtags. Mais vraiment aucun. Et on publie notre photo, là comme ça, sans description et ni hashtag. Seul les vrais iront la liker et la commenter.

 

4) Ne surtout pas soigner son contenu

 

Le mois dernier, on a dépensé un petit SMIC pour s’acheter le dernier Iphone (mais on le vaut bien) et il fait des photos de ouf ! Du coup on a décidé de faire nos photos nous-même, même si on n’y connait rien.  D’ailleurs, on sait bien que n’importe qui peut s’improviser photographe : c’est pas un vrai métier et il est hors de question de payer pour des photos ! Puis les banques d’images, c’est pour les faibles. 

 Du coup nous, on aime prendre des photos à l’arrache avec notre Iphone dernier cri. On tente des cadrages approximatifs parce qu’on est créatif, et de toute façon, tout le monde sait que le flou c’est de l’Art baby ! Bien sûr, on ne les retouche surtout pas. Retoucher c’est tricher, et nous on aime le raw, le naturel, le brut de décoffrage !

 En plus, on sait bien que nos produits sont les meilleurs, pourquoi il faudrait faire des photos pros pour les mettre en valeur ? On sait bien que nos abonnés vont tout de suite kiffer notre concept, on ne va pas s’embêter avec toutes ces histoires de feed, d’identité visuelle et compagnie… 

 

Nos stories c’est pareil, on partage des photos de nous en soirée (parce que notre vie sociale c’est trop de la bombe, on ne va quand même pas parler que de notre business, si ?). On partage aussi des  vidéos de chaton en train de faire des trucs rigolos (tout le monde kiffe les chatons, c’est évident que ça va nous aider à vendre nos prestations !). Par contre, on ne partage jamais les coulisses de notre entreprise parce  que bof, parler boulot c’est vraiment pas fun.

 

5) Ne pas optimiser sa bio

 

On sait bien qu’Instagram c’est comme Tinder ; tout le monde regarde les photos mais ça n’intéresse personne de lire les descriptions. On ne va quand même pas perdre notre temps à nous présenter ! Tout le monde sait qu’il ne faut jamais trop en dire du premier coup. Il faut garder un peu de mystère ! En plus, ça nous différencie de la concurrence et de tous ces moutons qui décrivent bêtement leur activité dans leur biographie. 

 Et puis ils mettent tous le lien de leur site en bio là. Il y en a même qui utilisent Linktree ou d’autres astuces pour pouvoir partager plusieurs infos en un seul lien.

 Pfff c’est beaucoup d’efforts pour pas grand chose… Si nos abonnés  veulent en savoir plus, ils n’ont qu’à aller chercher sur Google ! Ou nous envoyer un message privé tiens, mais de toute façon, on n’y répondra pas.

 

6) Ne (surtout) pas apporter de valeur à nos abonnés

 

Non mais c’est quoi cette blague ? Sur le net on voit passer pleins d’articles nous suggérant d’apporter de la valeur à notre audience. Mais nous, on sait bien que c’est de l’arnaque !

 C’est forcément une théorie du complot visant à couler l’activité des petites entreprises ça. Parce que si on donne des conseils gratuitement, qui va aller acheter nos prestations après, hein ? Nous on sait bien ce que l’on vaut, on n’a pas besoin de convaincre qui que ce soit et, encore moins de montrer l’étendu de notre expertise.

 En plus, vous ne croyez tout de même pas qu’on va aller perdre notre temps à créer des visuels ou des infographies sur Canva ? On n’a pas que ça à faire !

 

7) Faire de la publicité pour notre activité tout le temps

 

 Nous, on l’a déjà dit, on est sur Insta pour fourguer notre came. On n’est pas là pour apporter de la valeur à notre audience (ça aussi on l’a déjà dit) et encore moins pour y raconter notre histoire (sauf en story avec nos vidéos de soirée évidemment). 

 On sait bien que pour ça, la meilleure stratégie c’est d’inonder Instagram d’une tonne de photos et de vidéos de nos produits et de nos prestations, et de ne parler que de ça tout le temps. 

 Les réseaux, c’est comme la télé ! On saoule les gens avec notre produit jusqu’à ce qu’ils se décident à l’acheter. Ça marchait super bien dans les années 80 alors pourquoi changer ? 

 

8) Ignorer les statistiques

 

Alors là, on vous a gardé le meilleur pour la fin ! C’est le pompon sur la Garonne ! Regarder ses statistiques ?! Non mais et puis quoi encore ? 

 On n’a pas besoin de savoir quoi poster, quand le poster ni d’en savoir plus sur notre audience. Franchement, connaître notre communauté, on n’en a rien à faire  !

 Vous pensez que, déjà à la base, on s’est embêté avec ces bêtises de persona et de cible ? Non non non. Nous on s’adresse à tout le monde ! On vend à qui veut acheter nos produits et nos prestas. De toute façon, tout ce qu’on propose est vraiment trop cool et ça va forcément cartonner. 

 D’ailleurs c’est aussi pour ça qu’on poste à toute heure du jour et de la nuit, on ne sait jamais, un américain pourrait tomber sur nos produits au réveil !

 

Alors ? Vous avez tout compris à Instagram ou vous faites tout le contraire ? Je vous ai perdu avec mon délire au quinzième degré ?

Si besoin, n’hésitez pas à me contacter pour que l’on discute (sérieusement) de comment optimiser votre stratégie Instagram ensemble 🙂

 Et si,  vous aussi, vous avez des astuces pour rater sa comm’ sur Instagram, partagez les en commentaire !

6 Commentaires

  1. Sarah

    Hahaha merci pour cet article qui fait du bien!!! J’adore ce second degrés! J’apprécie particulièrement le paragraphe sur ceux qui prennent leurs photos avec leur super téléphone 😂

    Réponse
    • Emilie

      Merci Sarah ! Je me suis dit que c’était sympa de commencer la rentrée avec un peu d’humour ^^
      Héhé ravie qu tu valides, je me doutais bien que ça allait parler aux collègues photographes !

      Réponse
  2. Laure Bousseaud

    Je suis fan ! Déjà franchement Instagram, mais quelle idée, les vrais photographes n’ont pas besoin de dévoiler leurs photos au monde entier, autant les garder secrètes dans une pièce sombre et cadenassée !!!

    Réponse
    • Emilie

      Mais c’est tout à fait ça !!! Déjà on bosse pour nous pas pour les autres, non mais oh !! 🤣

      Réponse
  3. Julie Beraut

    Génial Émilie ce nouvel article ! Ça ne m’étonne pas que tu l’aies écrit en 2 temps 3 mouvements 😉 Moi aussi j’ai adoré le passage sur la photographie ! Franchement il mérite d’être partagé cet article !

    Réponse
    • Emilie

      Merci beaucoup Julie ! Ça fait du bien d’être sur un registre un peu plus léger des fois 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coucou

Je suis Emilie Coudoin, curieuse de tout et super bavarde ! Je suis passionnée par la photo, les voyages,  Instagram et les sushis.

⇒ Découvrir mon parcours

© Emilie photographie le monde

error: Content is protected !!