Les coulisses de l’abonnement photo avec Ondorama Bien-être

Et si on parlait d’une de mes offres les plus récentes : l’abonnement photo ?

Je vous avais présenté le principe ici il y a quelques mois ici.

Aujourd’hui, je vous propose d’en découvrir les coulisses, avec Catherine de Ondorama Bien-être qui a souscrit à l’une de mes offres d’abonnement.

L’état des lieux des besoins

C’est justement en découvrant le principe de l’abonnement photo dans mon article que Catherine m’a contacté pour en savoir plus. 

Avant toutes choses, je lui propose de nous rencontrer pour lui expliquer plus amplement le fonctionnement de vive voix et que nous réalisions ensemble l’état des lieux de ses besoins en image ainsi que son budget mensuel.

On se retrouve chez elle autour d’un petit thé pour en discuter. 

L’activité d’Ondorama Bien-être est une invitation à prendre soin de soi grâce à la radiesthésie et la lithothérapie. Catherine nous propose : 

  • Des minéraux bien-être et protection ondes électromagnétiques/perturbations géobiologiques
  • Des orgonites thématiques ou personnalisées.
  • L’utilisation et la vente de tapis de méditation et soin minéraux
  • Des ateliers mensuels : Initiation à l’utilisation du pendule, Grille de cristaux, Fabrication d’orgonites.

Catherine a donc deux besoins principaux : 

  • Réaliser des images de ses produits  pour alimenter ses réseaux sociaux et son futur eshop
  • Immortaliser son stand aux événements et salons auxquels elle participe (toujours pour alimenter ses réseaux, notamment Instagram). 

On fait donc le point ensemble sur le nombre de salons auxquels elle participe chaque année, ainsi que sur les différents événements rythmant l’année pour lesquels elle pourrait avoir besoin de communiquer en image (Fête des Mères, Noël, Saint Valentin, Pâques, …).

On part ensuite sur une heure de prise de vue pour chacun de ces évènements et on fait le calcul. Pour ne pas arriver à un nombre d’heures trop élevé pour le budget de Catherine, je lui propose de regrouper plusieurs séances : pour chaque événement elle n’a besoin que de quelques photos et il n’est pas forcément nécessaire d’utiliser une heure entière pour shooter chaque thème. Par exemple, il est possible de regrouper les prises de vue de Pâques, du Premier Mai et de la Fête des Mères puisque ces trois événements sont à des dates relativement proches. 

Nous voilà finalement avec un nombre d’heures de prises de vue défini pour les douze mois à venir. Ça tombe bien, cela correspond à un de mes forfaits existants (à retrouver ici), mais sinon il me suffit de sortir ma calculette pour proposer un tarif adapté au nombre d’heures choisi : l’offre est donc complètement sur-mesure et adaptée au besoin de chacun. Le tarif global est ensuite lissé sur douze mois pour proposer un paiement mensualisé sans surprise.  (Évidemment, l’un des intérêts de l’abonnement est que le tarif à l’heure est dégressif par rapport aux shootings individuels)

Comment met-on en place l’abonnement photo ?

Une fois le devis signé, l’abonnement démarre à la date du premier shooting ! Nous le planifions immédiatement pour la semaine suivante. Ensuite, j’enverrai  tous les mois une facture à Catherine, précisant le décompte d’heures déjà utilisées ainsi que le nombre d’heures restant disponibles pour les mois suivants.

L’organisation des shooting

Pour le coup, ça se passe relativement de la même façon qu’un shooting classique, mais comme on a déjà détaillé en amont le programme de l’année, on gagne pas mal de temps !

 De mon côté, j’ai préparé un moodboard d’inspiration avec des images représentant des produits similaires à ceux de Catherine (sur Pinterest) et je l’y ai invité à collaborer : nous pouvons donc toutes les deux y ajouter des images tout au long de l’année et nous partager nos inspirations respectives.

Pour chaque shooting, nous pourrons donc aller nous en inspirer pour le thème prévu ce jour-ci. En plus, cela permet dès le premier shooting de définir le type de photo que nous allons réaliser et de garder la même unité visuelle à chaque séance photo. 

Comme nous avons fait en amont un bilan de ses besoins, je sais dans les grandes lignes à quels moments de l’année Catherine fera appel à mes services. Cela me permet de m’organiser et de planifier nos shootings en priorité, notamment dans les périodes très chargées.

Ensuite, c’est comme d’hab ! Catherine m’informe qu’elle souhaite réaliser une séance photo et nous planifions le rendez-vous. Si c’est pour un événement : pas de préparation particulière, je me présente au salon le jour J, à l’heure convenue, et Catherine me briefe rapidement avant de commencer sur ce qu’elle souhaite que je photographie.

Dans le cas d’un shooting produit, elle m’indique au moment de la prise de rendez-vous les produits qui feront l’objet de la séance photo et nous discutons rapidement du thème et des mises en scène prévues. S’il y a besoin d’accessoires, c’est également à ce moment là qu’on en parle.

Le jour de la séance, tout a déjà été défini et il n’y a plus qu’à shooter ! 

Et si le nombre d’heures n’est pas adapté ?

S’il s’avère que l’on avait prévu trop d’heures, il est possible d’utiliser les heures restantes dans les trois mois suivant la fin de l’abonnement (conditions à préciser dans le devis).

Et si au contraire on n’a pas prévu assez d’heures? Là encore, pas de problème ! Les heures supplémentaires éventuelles sont facturées au même tarif horaire que les heures prévues dans l’abonnement initial.

Ceci étant dit, pour m’assurer que ces cas de figure ne se présentent pas,  je m’efforce de calculer toujours au plus juste ! C’est à ça que sert l’état des lieux préalable. 

Alors, que pensez-vous de ce concept d’abonnement photo? Si vous aussi vous avez des besoins réguliers en images et que le principe vous intéresse, n’hésitez pas à me contacter ????

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Développer son activité avec des photos pros : l’exemple d’Estelle Yoga - Emilie Photographie Le Monde - […] mois, je vous avais raconté les coulisses d’une de mes offres : l’abonnement photo dans cet article où nous…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coucou

Je suis Emilie Coudoin, curieuse de tout et super bavarde ! Je suis passionnée par la photo, les voyages,  Instagram et les sushis.

⇒ Découvrir mon parcours

© Emilie photographie le monde

error: Oups ! Le contenu est protégé 🙈